AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
marcus28
Alevin
Alevin
avatar


MessageSujet: Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche Dim 26 Mar 2017, 02:36

Bonjour à tous.

Je suis débutant en surfcasting… et je n’ai pas encore pêché  selon cette technique.
Je compte pratiqué cette technique de la plage  sur les environs de Royan  et sur les environs de Carteret  ( 30 km sous Cherbourg ) de mai à octobre.


Comme beaucoup de débutant  je me suis équipé en faisant confiance au vendeur et en tenant compte de mon budget :
Canne SERT SUPREMA SURF :  4m20/30 – 100 à 200 gr - à emboitement
MOULINET MITCHELL SÉRIE 498 – 498 – 2 bobines
1 nylon 50/100 – 300 m - AUTAIN-NYLON PAN EXCELLENCE SURF 


Canne SUNSET SOLICA POWER 4M20  - 100 à 200 grs – à  emboitement 
Moulinet DAIWA OPUS E5000A – 2 bobines
 2  nylons  35/100 – 300m - TECKLON GOLG

C’est seulement après avoir fait  ces achats … que j’ai commencé à réfléchir … ok , c’est pas bien … et à remettre en cause les fils que j’avais achetés.
Lors de mes recherches sur  internet  je me suis posé  trois questions  successives:
« Quels fils choisir entre mon moulinet et mon plomb ? »
« Quels systèmes de connexion choisir entre mon bas de ligne et ma tête de ligne, entre mon bas de ligne et mon plomb ? »
« Quels sont les montages de base que je dois utiliser ? »

Quand j’ai découvert votre forum , j’avais répondu  laborieusement à la première et à la deuxième question et  et  j’en étais à la 3 ème question ? 
Je vous propose de reprendre ces 3 questions dans l’ordre – sauf si cet ordre est contestable – pour  soumettre à votre critique …les pseudos connaissances que j’ai acquises.

Question n°1« Quels fils choisir entre mon moulinet et mon plomb, pour équiper mes  quatre bobines ? »

La pêche en surfcasting de la plage suppose d’être capable de lancer sa ligne à un endroit choisi et loin si cela est nécessaire. Donc, j’ai fait l’hypothèse, que sous réserve de m’entrainer ,je devais savoir lancer un plomb de 150gr…et intégrer les contraintes de sécurité pour moi et les autres.
Donc ma question est devenue « Quels fils choisir entre mon moulinet et mon plomb pour lancer loin si cela est nécessaire ? »

Pour lancer loin  j'ai retenu les conditions suivantes ( hors matériel )
- Un corps de ligne fin entre 0,20 et 0,28

  • - on diminue le poids du corps de ligne 
  • - moins de prise au vent, meilleur pénétration dans l’air
  • - cela permet de limiter l'action du courant sur la ligne

- Un corps de ligne qui glisse bien comme les fils « coated » 
- Une tête de ligne composée d’un arraché conique (ou pas) compatible avec le poids du plomb 
- Un bas de ligne compatible avec le poids du plomb et avec la tête de ligne.
- un système de connexion pour relier le bas de ligne avec le plomb et avec la tête de ligne

Jusque là ... tout va bien j'avais le sentiment de comprendre. 

Je fais donc une première réponse à ma question :
pour mes deux premières bobines - pour lancer un plomb au maximum de 150 grammes 
- Pour le corps de ligne le Nylon COLMIC FORMER en 0,25
- Pour l’arraché : deux possibilités : arraché conique 0,26-0,57  ou yuki invisible 0,40
- Pour le bas de ligne Le YUKI INVISIBLE en 0,40

Pour mes deux autres bobines  : Pour un plomb de 150 grammes au plus, et pour une mer agitée, fort courant, endroit encombré, quand les plombs s’ensablent
- Pour le corps de ligne Le YUKI INVISIBLE en 0,40
- Pour le bas de ligne : Le YUKI INVISIBLE en 0,40 ou AMNESIA 18.2

Je découvre une horreur qui me perturbe fortement. Les résistances des fils affichées par les marques pour un même diamètre ne sont pas comparables ( sauf les marques aux normes ISO ).

Par ailleurs …  je n’ai pas intégré tout de suite un point clef: Lors du lancer …en raison de l’inertie du plomb et des forces en présence la résistance commence au niveau du de bas de ligne.
Donc un moyen-bon lanceur qui propulse son plomb de 150 grammes avec un arraché conique de 0,45 et un bas de ligne de 0,35 s’expose obligatoirement au claquage.
Le plomb n’étant pas directement attaché à l’arraché, il est impératif d’utiliser le même diamètre de fil que celui de l’arraché...!!! pour réaliser le bas de ligne. Dans le cas contraire, l’arraché ne servirait à rien puisque la chaîne serait rompue.

D’où la question clef : Quelle résistance de fil faut-il, pour pouvoir supporter des lancers appuyés par un lanceur moyen plus avec un poids maxi de 150g ? Et, la je suis obligé de m'appuyer  sur l’expérience des bons lanceurs pour identifier la correspondance entre les poids du plomb et les résistances en kilos.
Pour le moment je retiens , à titre provisoire , dans les expériences, glaner ici et là,  qu'il est possible  pour un bon lanceur d'utiliser en corps de ligne :

  • - YUKI INVISIBLE 40/100 avec lancé appuyé = plomb de 170 grammes
  • - 35/100  + bas de ligne en 18.2 amnesia = plomb de 170 grammes (lanceur moyen )
  • - inférieur à 35/100 = utiliser  arraché 
  • - 40/100  + bas de ligne en 18.2 amnesia =  plomb de 170 grammes


Je fais donc une deuxième réponse à ma question :

  • J'ai intégré que durant ma première saison il est fort probable que je n'atteigne pas le niveau lanceur moyen- plus.

  • J'ai intégré que ma première réponse semblait tenir la route ... mais peut être est-elle trop ambitieuse?

  • J'ai intégré que pour compenser mon déficit de distance pour le moment je pouvais utiliser la pêche à reculer 

  • Je viens d'intégrer ce que m'a dit André  "... en Atlantique, il y a toujours plus ou moins de courant d'une part et pour moi en Atlantique, une mer calme cela sous entend un coefficient de morte eau soit inférieur à 40, ce qui n'est généralement pas très bon pour la pêche" ..et cela doit être encore plus vrai en manche.


Je me propose ... encore une fois je ne suis en aucun cas certain de mes réponses, d'utiliser le

  • TECKLON GOLG  35/100 –14,4 kg , en corps de ligne + Amnesia 18.2 kg m sur mes deux premières bobines 
  • Yuki invisibl 45/100 - 18kg - en corps de ligne  +  Amnesia 18.2 kg m sur mes deux dernière bobines 
  • Yuki invisibl 45/100 - 21kg - en corps de ligne  +  Amnesia 18.2 kg m sur mes deux dernière bobines 


Vous avez droit de chambouler , modifier, améliorer  ...

J'ai deux questions stupides ...
est-il vrai que le bas de ligne est obligatoirement plus résistant que le corps de ligne ? Pourquoi?
Sous réserve d'être un maître ... est-il possible de ramener un poisson dont le poids maximun est 3 fois celui de la résistance du fil ?

Voila où j'en suis concernant cette première question ?

J'espère que mon topo est clair ... s'il y a des confusions ..cela veut dire que ce n'est pas clair dans ma tête.

Merci à l'avance

A+


Dernière édition par marcus28 le Mar 28 Mar 2017, 08:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jfkdallas63


avatar


MessageSujet: Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche Dim 26 Mar 2017, 09:30

Re-bonjour Marc,


Me voici de retour pour tenter de te fournir un maximum de réponses, en fonction de mes connaissances qui n'ont pas finies de s'étoffer, bien que déjà assez pointues depuis pas mal d'années. Tout d'abord si je t'ai posé les questions concernant le type de matériel que tu utilises et ses références(marques, longueur, puissance, etc...), c'est parce-que cela va me permettre de t'aider à déterminer plus précisément les capacités de ton matériel, afin d'en tirer si possible le potentiel maximum. A savoir que j'ai très souvent remarqué au bord de l'eau, que chez des pêcheurs inexpérimentés y compris ceux possédant du bon voir très bon matériel acheté parfois fort cher, bon nombre d'entre eux n'en retirent pas le plaisir attendu, juste parce-qu'ils utilisent mal ce matériel. Notamment les cannes, soit en les sous-chargeant, mais le plus souvent en les sur-chargeant au niveau du poids global, compris entre la montage avec l'appât, et le poids du plomb. Cela bien souvent associé à une gestuelle de lancer inadaptée, fait que les résultats au lancer sont moyens voir médiocres et que le plus souvent, soit la ligne est mal présentée au fond, soit elle arrive carrément vide au bout de sa course. L'appât ayant carrément explosé sous la violence du lancer! Bien évidemment dans ce cas, les touches et plus encore le poisson ne risque pas d'arriver les laissant perplexes en n'y comprenant rien, quand d'autres à côté d'eux feront carton plein.


Comment déterminer la puissance "optimale d'une canne" (qu'elle soit destinée à la pêche en eau douce ou en mer)?


Canne SERT SUPREMA SURF :  4m20/30 – 100 à 200 gr - à emboitement


Concernant cette canne que le vendeur t'a vendue, rassures-toi il te t'a pas "pigeonné" il a bien fait son boulot en te vendant du très bon matériel. Reste à savoir s'il t'a aussi donné toutes les bonnes infos le concernant? 


Quand tu veux connaitre la puissance de lancer "optimale" d'une canne il te suffit d'appliquer la méthode de calcul mathématique suivante: Ecart entre les poids initiaux annoncés (100-200)=100 divisé par 2=50 ajouté au poids initial minimum annoncé(100)= puissance optimale.
En résumé : 100+50=150 grs. Ce qui correspond au poids global de charge(plomb+ligne+appât) pour que ta canne travaille de façon optimale. (Sachant que personnellement je retire toujours par sécurité 10 à 20% de ce total).
Bien entendu, tu pourras tout aussi bien lancer avec des poids bien inférieurs, mais là la canne ne donnera pas son potentiel maximum, et tu pourras aussi bien monter à des poids supérieurs en sachant que le nerf de la canne peinera ou pourra en souffrir si tu la charge de trop. Dans les deux cas, les résultats aux lancers seront moyens.  


Le moulinet :


Pour ce qui est du Moulinet, là c'est pareil, au niveau de l'increvabilité tu as fait une excellente acquisition, bien que le seul reproche que je ferai à ce moulinet, c'est son poids de 790 grs me semblant un peu excessif! A moins de t'attaquer sur la côte Charentaise à la pêche du Maigre ou de la raie ou d'aller pêcher les mêmes poissons dont certains dépassent allègrement les 20gks sur la côte Marocaine (que je connais pour y être allé), en France aujourd'hui, pêcher avec un moulinet aussi lourd, ne se justifie plus selon moi, contrairement à 20 ans en arrière.


Actuellement il existe des moulinets plus légers, contenant tout autant de monofilement, et avec une puissance de freinage même supérieure. 
Je fais notamment allusion à la famille des Saltiga, mais quand on en connait les prix, cela refroidi vite! C'est pourquoi je me suis personnellement rabattu sur leur " petit cousin" : l'Opus Bull 5000 de c/o DAÏWA, qui tout comme les Saltiga, possède une puissance de freinage de 15kg, mais avec un poids de 675grs. ses tailles allant du 4500 au 6000  


De sucroît, ce qu'il faut toujours veiller à vérifier, c'est la parfaite harmonie d'équilibre entre la canne et le moulinet. Si celui-ci est trop léger et trop petit, la canne prendra le dessus car surpuissante en comparaison de celui-ci. L'incidence sera alors l'impression de pêcher avec une canne sans moulinet et le lancer s'en ressentira. Si le moulinet est trop lourd ou trop gros, ce sera lui qui prendra le dessus au niveau du poids et ce sera la pêcheur qui peinera au bout d'un moment, car devoir lancer, relancer et mouliner pour ramener une grande longueur de fil devient vite lassant. Pire si c'est pour combattre durant de très longues minutes un poisson puissant dans le creux de la vague! Donc pour être sûr de faire le bon choix, ne pas hésiter chez le vendeur à monter les deux ensemble et à prendre en main(canne entièrement assemblée), afin d'avoir tout de suite l'impression de prise en main. Sensation de lourdeur ou que ça tire sur l'avant bras = mauvais! Sensation de légèreté trop évidente=mauvais! Si on sent que la canne ne lève pas le scion au plafond ou qu'elle ne pique pas du nez au sol et qu'on sent le moulinet sans que ça fatigue le poignet, = bon!


Je passerai  la question de la contenance qui si pour moi n'est pas négligeable, n'est cependant pas "le critère" prépondérant dans mes choix d'achats. Mais il reste vrai que si tu pratiques la pêche à reculer, avoir une grande longueur de fil disponible est indispensable et un confort plus que certain. Dans ce cas, cela reste justifié, sachant que la  majorité des pêcheurs de surf aujourd'hui ne dépassera qu'avec difficulté les 100M. Non pas qu'ils soient mauvais, loin de moi cette prétentieuse idée, mais le plus souvent ils appliquent une mauvaise gestuelle tout simplement.


Je passerai sur ta deuxième canne et sur son moulinet, puisque tout ce que je viens d'écrire ci-dessus, s'y rapporte également.


Les fils :


Quels fils choisir entre mon moulinet et mon plomb ?


Concernant cette partie importante dans la logistique de notre commune passion, je ne ferai pas l'apologie d'une marque au détriment d'une autre, chacun sait qu'il y a bien évidement des bonnes marques réputées depuis longtemps et d'autres se prétendant l'être et qui ne sont en fait rien de moins que des erzats de ce qu'elle prétendent être!


Personnellement lorsque je choisis un nylon, les points que je vais observer avec la plus grande attention, seront :
- La contenance de la bobine vendue
- La couleur du nylon que je veux
- Le diamètre que je souhaite en fonction de ce que je veux faire avec
- L'état de mémoire! (ça c'est quasiment le plus important! J'insiste sur ce point!)*
  (*) Pour vérifier ce point essentiel à mes yeux, je sors 15cm de fil de la bobine que je pince entre les ongles du pouce et de l'index et je fais glisser le fil en tirant dessus. Il faut pincer le fil modérément. Si arrivé au bout le fil finit comme la queue d'un cochon, mieux vaut l'oublier sans hésiter! S'il reste bien droit ou presque, c'est bon!
Enfin bien entendu la marque, qui doit ne pas m'être inconnue ou semblant issue de je ne sais où avec un nom jamais vu, et le pris qui doit me sembler cohérent au vu de la contenance. Ne pas hésiter au besoin à sortir la calculette et à faire une règle de trois, car il est "parfois" plus intéressant d'acheter 2 bobines de 150m qu'1 de 300, quitte ensuite à faire un raccord.


Quels systèmes de connexion choisir entre mon bas de ligne et ma tête de ligne, entre mon bas de ligne et mon plomb ?


Là encore, je pense qu'il serait bon que l'on mette tout le monde d'accord sur la compréhension des appellations des différentes parties qui permettent le montage d'une ligne de surf.
Pour moi, la tête de ligne, c'est ce qui sort du moulinet et passant via les anneaux, va venir abouter la suite. 
Le bas de ligne,(contrairement à l'eau douce) ce n'est pas la partie qui attache l'hameçon, mais celle qui supporte le montage, et va permettre de venir y relier le plomb, via un émerillon à agrafe ou une agrafe porte plomb.
Enfin, l'empile, c'est la partie qui reliera l'hameçon, portant lui-même l'appât.
Maintenant que ce point de vocabulaire est éclairci, j'en reviens à ta question.


Pour ce qui est de la liaison tête de ligne-bas de ligne, le plus souvent je me sers d'agrafes rapides type Breakaway appelées aussi Mini agrafes connecteurs link Breakaway. Très souvent, ces "espèces de trombones" vont rester à demeure sur mes bas de lignes que j'aurai préparés à l'avance à la maison, et que je n'aurai ainsi plus qu'à dérouler et à relier au bord de l'eau.
Et pour ce qui est de la liaison bas de ligne-plomb, le plus souvent je me sers d'agrafe porte plomb Breakaway, ou de Spinlink Breakaway, à défaut un gros émerillon baril à agrafe n° 2 ou N°4 peut faire l'affaire.


Quels sont les montages de base que je dois utiliser?


Là encore et sans vouloir faire une réponse trop facile, je te répondrai tout dépend! Cela va dépendre :
- du spot que tu vas vouloir pêcher (plage et type de sable : vaseux, sablo-vaseux, caillouteux, avec ou sans ridins, très pourvue en algues ou pas)
- Enrochements*
- digues ou quais*
(*) Je préfère préciser, car beaucoup croient encore à tord que le surfcasting ce n'est que pêcher depuis la plage, ce qui est faux car ce terme anglais veut dire " pêcher dans la vague" hors il peut fort bien y en avoir ailleurs que sur les plages.
- Des espèces de poissons que tu viseras,
- Des diamètres de nylons que tu vas utiliser pour monter tes bas de lignes,
- Des tailles d'hameçons que tu vas monter 
- Et des appâts que tu mettras dessus.
Il te paraîtra évident je pense de comprendre que tu n'utiliseras pas les mêmes montages pour pêcher la dorade que pour pêcher le peau bleu; ( je fais exprès de prendre les extrêmes, mais dans l'esprit c'est ça). Donc à chaque circonstance de pêche un bas de ligne est adapté, sachant qu'en ce qui me concerne, personnellement j'affectionne plus particulièrement tous les montages clippés auto ferrants coulissants. Mes préférés étant le Pulley-rig, le Glazen et Double Glazen.
J'utilise assez peu de montages avec des traînards longs, car en Bretagne, nous sommes hélas confrontés à la prolifération des algues vertes et cela est un réel souci avec de longs traînards, bien que ce soient de très bons montages malgré tout. 


(Je te cite en copié-collé):La pêche en surfcasting de la plage suppose d’être capable de lancer sa ligne à un endroit choisi et loin si cela est nécessaire. Donc, j’ai fait l’hypothèse, que sous réserve de m’entrainer ,je devais savoir lancer un plomb de 150gr…et intégrer les contraintes de sécurité pour moi et les autres.
Donc ma question est devenue « Quels fils choisir entre mon moulinet et mon plomb pour lancer loin si cela est nécessaire ? »


Là où je suis particulièrement attentif et qui plus est " intransigeant " c'est avec ce point essentiel pour ne pas dire vital touchant à la sécurité. En effet rien n'est plus dangereux dans cette pêche (surtout en été au moment des grandes vacances), qu'une ligne venant à casser à pleine puissance au moment du lancer, avec un plomb quel que soit son poids qui partirait n'importe où et le plus souvent ailleurs que là où on le destinait! A savoir qu'un plomb de 40grs par exemple, pourrait être tout aussi dangereux qu'un faisant 150grs ou plus!
Donc autant pour moi que pour ceux qui pêchent avec moi et que ceux que j'encadre dans le cadre de cours, "j'exige" l'utilisation d'un arraché! C'est une partie de nylon qui va venir s'abouter au bout du fil du moulinet par un noeud de raccord et le plus souvent j'utilise pour cela le fameux noeud conique bien connu des carpistes. Cette partie de nylon va faire généralement 2,5 fois la longueur de la canne, soit 10,5m pour une canne de 4m20. Quant au diamètre, mon fil de moulinet étant en 35/100, mon arraché sera quant à lui en 50 à 60/100.  
A savoir qu'entre des mains avisées et entraînées, une canne de surf est capable de pousser le plomb à une vitesse supérieure à 200 Km/h ! 


Donc imagines ce que cela pourrait donner sur une plage si un plomb lancé à cette vitesse (même décroissante) arrive dans la figure d'un baigneur! (Je pense inutile de te faire un dessin) Je n'aimerais pas être à la place du pêcheur à qui cela arrive...!
Donc pour en revenir à ta question, là encore choisir un bon fil est essentiel et ne pas hésiter à le changer dès qu'un soupçon de faiblesse survient!


Ensuite question distance, s'entraîner tel que tu le dis est effectivement important, le tout étant dès le départ de pratiquer la bonne gestuelle, ceci afin de ne pas avoir à forcer au risque de se faire mal au dos comme je le vois pour certains encore aujourd'hui, et aussi de permettre au matériel tel que je disais plus haut de donner son potentiel maximum sans le brusquer ni le casser.
beaucoup pensent encore à tord que pour lancer loin, il faut avoir des muscles en titane! FAUX et ARCHIFAUX!!! Ce n'est pas le pêcheur qui doit travailler, c'est la canne! Et un pêcheur épais comme une sardine en boite pourra fort bien lancer à 100m et bien plus s'il utilise bien son matériel, alors qu'un autre costaud comme un boxeur lancera avec peine à 80 parce-qu'il n'aura pas intégré le bon fonctionnement de sa canne et fait corps avec celle-ci! 


Concernant le point que tu évoques : la notion de distance, descendre le diamètre du nylon (hors arraché) entre le 20 et le 28/100, me paraît très aventureux sur la côte Atlantique. Personnellement je ne te conseillerais pas de descendre en de-ça du 30/100 et d'y mettre tel que je te le préconise un arraché qui pour moi devrait être aussi "obligatoire" que le permis pour conduire!
Question poids, il n'y aura guère de différence,et au moins même si tu as un légère prise au courant supplémentaire, si ta ligne est bien montée et bien encrée au fond, cela ira et sera pêchant, je peux te le garantir pour le pratiquer assez souvent comme cela! 


Pour ce qui est des bobines de fils " spécialement conçues " pour faire des arrachers, non pas que je ne leur fasse pas confiance, mais jusqu'à présent je me suis toujours servi de nylon ordinaires de bonnes marques réputées et cela a toujours bien marché me permettant de prendre des poissons dont certains de plusieurs kilos sans aucun souci, sans pour autant devoir payer autant que pour le prix d'une bobine de fil soit disant " spécial arraché"! Et oui en effet d'une marque à l'autre, pour des mêmes indications de résistances, les données constructeurs peuvent beaucoup varier quant aux diamètres annoncés et ceux réels, donc à moins d'avoir un palmer pour vérifier par soi-même le diamètre réel, cela n'est pas vraiment fiable!
Pour répondre au point suivant, je te dirai que pour moi la résistance au lancer ne commence pas au niveau du bas de ligne, mais sur l'arracher lui-même, puisque celui-ci vient également s'enrouler sur la bobine du moulinet, si la longueur de cet arraché a été prévue aux longueurs que je préconise. Donc risque de claquage quasi inexistant sauf sur un noeud qui serait mal fait par exemple(toujours à vérifier avant).


Enfin saches qu'il n'y a jamais de question stupide, ce qui serait stupide ce serait de ne pas les poser. 
Si le bas de ligne est le plus souvent plus résistant que le corps de ligne(fil du moulinet et hors tresse), c'est que ce sera lui qui sera essentiellement en 1er en contact avec le fond quel qu'il soit. Donc soumis à plus de risques de frottements sur le sable, les pierres ou rochers, algues et Cie. Donc il est logique qu'il doive résister à cela dans la mesure du possible et cela n'affecte en rien la décision des poissons de venir se saisir de l'appât présenté.
Oui il es possible en effet de ramener des poissons dont le poids est 3 fois celui de la résistance du fil, et même au-delà,(Ne pas hésiter à consulter les records officiels IGFA, tu verras c'est très parlant!)
Si le frein du moulinet est correctement réglé, l'action et le nerf de la canne seront là pour amortir les coups de tête du poisson en le pompant avec patience et intelligence et non en force en treuillant comme j'en vois encore trop souvent le faire!
Après tout est une question de patience et de rapport de force entre le pêcheur et le poisson. Sachant que celui-ci saura très bien se servir au besoin de sa corpulence et de son poids, pour s'appuyer s'il en a l'occasion sur les contre-courants.
Mais dans ce cas, il faut au pêcheur savoir lui aussi jouer sur les inclinaisons de sa canne pour guider le poisson là où cela lui sera favorable et au besoin ne pas hésiter à rendre du fil(toujours en tension) pour que le poisson se fatigue plus vite.


Il ne m'était pas simple de répondre au mieux à toutes tes questions sachant aussi que tes remarques étaient pertinentes et pleines de bon sens, j'espère cependant y être parvenu au mieux. N'hésites surtout pas à me questionner de nouveau si besoin, ce sera avec plaisir que j'essaierai de te répondre.


JFKDallas63. corde
Revenir en haut Aller en bas
marcus28
Alevin
Alevin
avatar


MessageSujet: Re: Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche Dim 26 Mar 2017, 10:19

1000 mercis André pour ta longue et dense  réponse.


Laisse moi le temps de la digérer complètement.... pour t'interpeller de nouveau.

A+ 
Marc
Revenir en haut Aller en bas
marcus28
Alevin
Alevin
avatar


MessageSujet: Re: Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche Dim 02 Avr 2017, 04:29

Bonjour à tous 

Il me manquait un élément déterminant pour répondre à ma question :« Quels fils choisir entre mon moulinet et mon plomb pour lancer loin si cela est nécessaire un plomb de 150 gr? 

Au cours de mes multiples visites sur la toile. Je n’ai pas associé tout de suite  le diamètre du fil et sa résistance dans mes lectures.  Pourquoi ? Très peu de messages d’experts associent les diamètres préconisés avec les résistances correspondantes.
Ce qui explique que certains lancent un plomb de 150 grammes avec un 40/100…. Alors que d’autres considèrent que c’est largement trop  dangereux  et qu’il faut impérativement un arraché.
Je connaissais les problèmes d'affichage sur les fils mais pas à ce point là.!!!!


C’est André qui m’a donné cet élément déterminant.
André utilise du nylon Powerline ou du Caperlan  en 35/100 + arraché de 50/100 ou 60/100 + bas de ligne souvent du  même diamètre que l’arracher. Et  ce très bon lanceur  assure n’avoir jamais cassé au lancer  avec un plomb de 150 grammes. Ce qui donne les résistances suivantes :
Avec CAPERLAN              35/100 [9kg] +  50/100 [18kg]  +  50/100 [18kg] 
Avec POWERLINE            35/100 [8kg] +  50/100 [15,5kg]  +  50/100 [15,5kg] 
Ces deux fils sont aux normes  EFTA, c’est-à-dire la résistance et le diamètre sont certifiés conformes.  

D’autres avis de bons lanceurs  considèrent qu'un 40/100  de bonne qualité est suffisant … et il n'est pas nécessaire d'utiliser un arracher. … même pour lancer 150 grammes .Regardons ce qui se passe avec le YUKI invisible
Corps de ligne 40/100 18kg + amenésia  18kg en bas de ligne.

Qui a tord ? qui a raison ? Les deux mon capitaine. Ces deux approches, s’appuyant sur l’expérience,  se rejoignent pour lancer en toute sécurité un plomb de 150 grammes…  avec du fil entre 15 et 18 kg.


Oui, je suis d’accord avec vous c’est pas normal  cette différence de résistance entre des fils d’un même diamètre. Je me suis amusé à parcourir des catalogues de pêche pour identifier les résistances pour un même diamètre avec des marques différentes… pour diamètre 35/100 : 13kg – 12,35kg – 13kg – 14,4kg – 7,8kg – 15kg (33/100 ) – 9kgs – 14,6 kg ….
 
En ce qui me concerne voilà les enseignements que j’en tire: 
- Je retiens comme règle le repère donné par André : 15- 18 kg [mormes EFTA ] pour lancer 150 grs
- Avec  un corps de ligne entre 30 et 35/100 j’utiliserais obligatoirement un arraché de 50/100  et j’utiliserai un  bas de ligne qui sera   de la même marque …pour assurer la cohérence au niveau des résistances.
               Avec  YUKI invisible        35/100 [14,6kg] + 50/100 [28kg]  + 50/100 [28kg] 
               Avec TECKLON GOLD     35/100 [14,4kg] + 50/100 [27kg]  + 50/100 [27kg] 
- Avec  un corps de ligne supérieur à 35/100 je n’utiliserais pas d’arracher   et j’utiliserai un  bas de ligne de la même marque que        mon corps de ligne 
              Avec  YUKI invisible        45/100 [21 kg] + 45/100 [21kg] 
              Avec  YUKI invisible        50/100 [28 kg] + 50/100 [28kg]  ( pêche à reculer )

 
Même si la résistance affichée  de ces fils est exagérée  et que dans le pire des cas la résistance réelle n’est que de 50 à 70% de celle affichée ….je reste dans la plage des 15-18kg d’André.


Je remercie André pour les nombreux conseils qu'il m' a donné.

Maintenant je passe à la question : « Quels systèmes de connexion choisir entre mon bas de ligne et ma tête de ligne, entre mon bas de ligne et mon plomb ? »



Vos réactions et remarques sont attendues....


A+
Revenir en haut Aller en bas
jfkdallas63


avatar


MessageSujet: Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche Lun 03 Avr 2017, 11:29

Re bonsoir Marc,

Tel que je te l'avais répondu, selon moi (et cela n'engage que moi, la meilleure connexion entre le bas de ligne et le plomb reste soit :
- Une agrafe rapide type Breakaway (ou agrafe porte plomb de cette marque) et il en existe de deux sortes, avec ou sans acroche appât
- Une agrafe simple de marque connue (donc fiable), ou fabriquée par toi si su sais comme moi les fabriquer, mais pas avec autre chose qu'un morceau de corde à piano en 90/100 minimum pour raison de sécurité afin de'éviter que ça casse au lancer.

A savoir que si j'ai opté pour cette dernière solution, c'est juste pour une raison d'économie rapport/qualité prix, au vu du nombre d'agrafes que tu peux ainsi fabriquer avec une pince à becs ronds ou pince à boucler et une pince coupante.
Enfin petit détail important, lorsque tu coupes la corde à piano et que tu as formé et finalisé ton agrafe, bien veiller à limer proprement les terminaisons avec une lime à métaux, afin qu'il n'y ait plus de bavures coupantes risquant de rompre la ligne au lancer.

André.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche

Revenir en haut Aller en bas

Questions de base d'un débutant en surfcasting atlantique et manche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos techniques de pêche :: La mer :: Techniques/Montages-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit